FRIZEAU, Gabriel

Imprimer

FRIZEAU (Gabriel), 1870-1938.

Collectionneur et amateur d’art bordelais. André Lhote écrira à son sujet « le seul juste de Sodome ».
Rien ne le destinait à devenir ce collectionneur atypique. C’est au lycée qu’il se lia d’amitié avec
Francis Jammes, Charles Lacoste, Veillet-Lavalée et Jean Segrestaa. C’est Jammes qui l’introduisit
dans les sphères d’artistes parisiens où il rencontre Henri Lerolle, Maurice Denis, Odilon Redon,
Édouard Vuillard.
En 1901, il acheta « D’où venons nous ? Qui sommes nous ? Où allons nous ? » de Gauguin et, peu après la mort de l’artiste, il acquière d'autres toiles.
Il collectionna aussi des toiles de Redon qu’il aida financièrement. Sa collection comprenait une
dizaine de Gauguin, une quarantaine de Redon, une vingtaine de Lhote, des Monticelli, des Maurice Denis, des Rouault et des Vlaminck...
Il entretint une longue correspondance avec Paul Claudel, Jammes et fréquenta St John Perse,
Jacques Rivière, Gide, André Lhote.


Bibliographie : SAVIN (Pierre), Gabriel FRIZEAU, viticulteur girondin, amateur d’art 1870-1938,
Biarritz, J&D, 1996, COUSTET (R) et MOUEIX (JF), Solitude et clairvoyance d'un collectionneur
bordelais, Gabriel Frizeau (1870-1938), Paris, Gazette des beaux arts, 1988, MOUEIX (J.F.), Un
Amateur d'Art éclairé à Bordeaux : Gabriel Frizeau, 1870-1938, thèse de troisième, Bordeaux,
1969, CANTE (D.)., Les peintres de la Société des Artistes indépendants bordelais, 1927-1938,
Mémoire de Maîtrise, 1981, (t. 1, p. 10.) ; Au-delà de la Révolution, Deux siècles d'art à Bordeaux, Nouvelles éditions Corail, 1988, (pp. 247-248,)